Coller des carreaux

Les carreaux sont placés sur le sol collé. Enfoncez-les avec un léger mouvement de rotation. Pour fixer le carreau en place, il suffit de taper légèrement sur le carreau à l’aide d’un maillet en caoutchouc.

Des croix de carreaux sont placées aux coins pour assurer un espacement régulier. Il faut laisser suffisamment d’espace pour les joints, tant entre les carreaux qu’entre le mur et les carreaux. Faites attention aux instructions du fabricant.

 

Plus de conseils sur le carrelage :

Soulevez légèrement les carreaux entre les deux pour vérifier si vous avez utilisé suffisamment de colle à carreaux.

Entre-temps, vérifiez encore et encore si les tuiles sont bien posées. Vous pouvez toujours corriger la position jusqu’à ce que l’adhésif soit appliqué.
Lorsque vous utilisez plusieurs paquets de tuiles : utilisez toujours des tuiles provenant de différents paquets en alternance. Des différences de couleur minimes entre les paquets sont possibles.

Lors de la pose des carreaux, il est très important de les couper correctement.

 

Découpage des carreaux ou de la pierre

Que vous posiez vous-même les carreaux ou que vous fassiez appel à un professionnel pour le faire à votre place : une coupe est toujours aussi bonne que nécessaire. Il existe différents outils et machines à cet effet, comme un coupe-carreaux. Cependant, “couper” la tuile n’est pas nécessairement le terme correct. La tuile est plutôt rayée sur la face dite vitrée (face supérieure). Lorsque vous choisissez le bon outil, vous devez bien sûr prêter attention à la qualité. En particulier, les meuleuses d’angle ne doivent jamais être utilisées dans la pièce où les carreaux doivent être posés. C’est parce que les appareils électriques créent beaucoup de poussière.

Il est important de tenir compte des éventuelles inégalités du mur et d’ajuster les carreaux en conséquence.

 

Jointoiement des carreaux

Pour jointoyer la pierre et les carreaux, il faut enlever tout excès de colle. Il est préférable d’utiliser une cale en bois pour cela. Bien sûr, vous ne pouvez continuer que lorsque toute la colle a séché.

Vous devriez prévoir de le faire dans environ 24 heures, mais suivez les instructions du fabricant.

Ce dernier point s’applique également au coulis. Comme pour la colle à carrelage, le mortier est également mélangé à de l’eau dans un rapport prédéterminé et mélangé. Portez toujours des gants en caoutchouc ! Étendre le mortier avec un caoutchouc de jointoiement sur la surface à jointoyer et l’étaler uniformément. Tout excès de mortier doit être enlevé – de préférence avec une planche à carreaux ou un racleur en caoutchouc.

 

Nettoyage des sols carrelés installés

L’avant-dernière étape, si vous posez vous-même le carrelage, consiste à nettoyer le sol carrelé. Vous pouvez commencer dès que le coulis a séché. Le nettoyage se compose de trois tâches :

Les joints doivent être nettoyés avec une éponge humide (pas mouillée !) sans enlever le mortier.

Après cette étape, vous pouvez nettoyer et polir le reste de la surface avec un chiffon sec.

Il est possible qu’un soi-disant voile de ciment subsiste malgré un entretien minutieux. D’une part, il est relativement facile de l’éliminer avec un nettoyeur de brouillard de ciment du commerce. D’autre part, vous pouvez également utiliser des remèdes domestiques comme le citron ou le vinaigre. Toutefois, le voile de ciment doit être retiré au plus tôt au bout de deux semaines.

 

Sceller les joints

Maintenant, le gros du travail est fait – il ne reste plus qu’à sceller les joints. Pour cela, vous utilisez un pistolet à cartouche avec du silicone. Il permet de sceller les joints entre les carreaux de mur et de sol.

Tout d’abord, il faut enlever les résidus de colle des joints. Ensuite, collez les bords des joints avec du ruban adhésif de masquage – à la fois sur le mur et sur le carrelage. Utilisez maintenant la cartouche pour répartir uniformément le silicone dans les articulations. Attendez quelques minutes et enlevez l’excès de silicone. Pour ce faire, utilisez un lisseur à joints humidifié avec de l’eau de rinçage. Dans la même étape, vous devez lisser le joint en silicone. Enfin, retirez soigneusement le ruban adhésif et assurez-vous que le silicone n’entre pas en contact avec l’humidité pendant plusieurs heures.

 

Le carrelage, c’est facile !

Suivez les conseils et les astuces de notre guide de pose étape par étape pour obtenir les meilleurs résultats. Suivez toujours les instructions du fabricant du matériel pour éviter les complications. Si vous n’êtes pas sûr de certaines étapes ou si vous vous sentez dépassé, il est préférable d’engager un carreleur professionnel. Nous souhaitons à tous les autres beaucoup de plaisir avec leur travail de bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *